Fondations Edmond de Rothschild
 

Les Fondations ont accompagné la restauration complète d’une ancienne orangerie qui jouit d’une situation exceptionnelle au bord du lac Léman. Rebaptisé pavillon Plantamour, ce lieu unique devient aujourd’hui un centre d’éveil et de sensibilisation à la nature.

En contribuant à la rénovation complète de l’orangerie du parc Mon-Repos, rebaptisée « pavillon Plantamour », les Fondations Edmond de Rothschild, aux côtés de la Ville de Genève, offrent à la population genevoise un centre inédit destiné à l’apprentissage et à la biodiversité locale. Elles ont par ailleurs veillé au respect scrupuleux des exigences actuelles en matière d’environnement.

Le pavillon Plantamour, un patrimoine d’exception retrouvé

En 1898, Philippe Plantamour a légué le domaine de Mon-Repos à la Ville de Genève. Situé en plein coeur de la cité, sur les rives du lac Léman, ce parc est très apprécié des Genevois pour la diversité de son architecture et la richesse de sa végétation.

L’orangerie, une serre abritant à l’époque un laboratoire botanique, est l’un des trésors du parc. Remarquable pour ses colonnes toscanes, ses grandes baies vitrées et sa toiture en verre, elle n’avait jamais fait l’objet d’une restauration complète.

Les Fondations Edmond de Rothschild, en partenariat avec la Ville de Genève, ont financé, dès 2006, la restauration complète de ce bâtiment, rebaptisé pavillon Plantamour. Une collaboration étroite entre les Fondations et les services de la Ville ont permis une restauration qui préserve l’esprit du lieu et respecte les principes environnementaux.

Avec l’association « La Libellule », le pavillon Plantamour devient un lieu éducatif tourné vers l’environnement

L’objectif de l’association « La Libellule » est de sensibiliser la population à l’observation, la compréhension et la protection de la nature. Pour cela, elle organise des excursions, des expositions, des conférences et de nombreuses animations pour les écoles et le public en général.

Une conviction est au fondement de cette association : c’est en agissant sur le terrain que « La Libellule » atteint ses objectifs d’éveil et de sensibilisation. Créée en 2003, l’association a ouvert le centre nature en 2008. Elle dispose de ce cadre privilégié pour organiser ses événements et accueillir le public et les classes.

Les Fondations soutiennent ainsi l’action de « La Libellule » autour de l’environnement naturel du canton de Genève. Elles ont tenu à y associer une rénovation responsable du pavillon Plantamour démontrant son respect du patrimoine. Cette équation originale initie une démarche pragmatique et efficace.

Formation à l’entrepreneuriat social

Après avoir aidé l’association à devenir le principal acteur de la sensibilisation à la nature, le partenariat a évolué vers un projet d’entrepreneuriat social. L’objectif est de développer des offres payantes complémentaires de sensibilisation à l’environnement pour les entreprises. Cette nouvelle stratégie permet, dès 2011, d’améliorer l’autofinancement de l’association et de diminuer le besoin en subventions qui sont toujours très aléatoires.

>  La Libellule : http://www.lalibellule.ch