Fondations Edmond de Rothschild
 

Réseau Môm'artre

Le réseau Môm’artre offre un service de garde d’enfants adapté et de proximité. Les enfants sont accueillis le soir après l’école, le mercredi et pendant les vacances scolaires. Entre l’école et le retour à la maison avec les parents, l’ambiance conviviale de Môm’artre invite les enfants à partager les moments-clés de la fin de journée que sont le goûter ou encore les devoirs, encadrés par des bénévoles. Au centre du dispositif, les ateliers artistiques proposés aux enfants sur 6 à 8 semaines permettent d’ajouter à cette solution de garderie adaptée une véritable démarche de développement personnel pour l’enfant.

Un impact social décliné sur de multiples niveaux

L’accueil des enfants, d’abord, est porteur d’un véritable projet pédagogique. Autant dans l’importance accordée aux moments quotidiens (sortie des classes, goûter, devoirs), que dans l’animation des activités artistiques, l’enfant est invité à développer son autonomie, le faire-ensemble et la réalisation de projets.

Ensuite, Môm’artre répond à un manque de solutions intégrées de gardes d’enfants, notamment pour les familles monoparentales. Les horaires ainsi que les tarifs permettent de favoriser l’égalité dans l’accès à l’emploi des femmes, et d’adresser une solution à toutes les familles.

Enfin, pour s’implanter intelligemment dans l’environnement local, les antennes Môm’artre créent des liens avec les écoles, les artistes qui animent les ateliers, les familles et les associations culturelles et sportives locales. En cela, Môm’artre contribue à dynamiser la mixité et renforcer le lien social tout en créant de l’emploi au sein de ces quartiers.

Pérenniser un modèle pour démultiplier l’impact

Après les résultats convaincants du premier Môm’artre parisien, l’organisation a entrepris l’ouverture de nouvelles antennes sous la forme d’un réseau. Les Fondations Edmond de Rothschild s’associent à Môm’artre pour développer une nouvelle implantation à Arles. Pour ce nouveau Môm’Arles, il s’agira de tisser des liens étroits et cohérents avec les spécificités locales, par exemple autour de la photographie, dont Arles accueille l’Ecole Nationale Supérieure et les célèbres Rencontres d’Arles, ou encore des questions environnementales. Autre spécificité pour répondre au besoin local, Môm’Arles accueillera les enfants arlésiens mais aussi ceux des nombreux touristes en été.

À terme, l’objectif de ce partenariat est d’amener Môm’Arles à renforcer sa viabilité financière, pour assurer la pérennité de ce projet à fort impact social. Le modèle ainsi consolidé pourra être répliqué à plus grande échelle pour apporter aux problématiques de garde d’enfants une solution adaptée et originale.